• Retour
  • A PROPOS DU TRAVAIL

    SUJET
    Les Défis de la communication politique en RDC. Une Vue panoramique des discours de la majorité présidentielle et de l’opposition

    PROBLEMATIQUE
     Quel est l’état des lieux de la communication politique au sein de la coalition au pouvoir et celle de l’opposition en général ?  Pourquoi la communication politique du FCC semble persuasive que celle de l’opposition bien qu’elle-même ne soit pas à la hauteur ou parfaite à 100% ?  Quelles sont les perspectives, si la communication dans les deux camps demeure la même ?

    HYPOTHESE
    En donnant l’état des lieux de la communication politique en République Démocratique du Congo, il convient d’abord de noter qu’en dehors de la catégorie des porteparoles et communicateurs de certains grands hommes politiques congolais, nous avons constaté que la plupart des porte-paroles et communicateurs politiques se recrutent parmi les membres des partis. Ils sont généralement démunis et ne disposent pas des moyens conséquents que ça soit sur le plan professionnel que sur des connaissances en science politique, pour convaincre et conquérir les confiances de leurs cibles et d’atteindre leurs objectifs dans un pays sous-continent. Parlant du premier camp qui est celui de la majorité, bien évidemment au sein de la coalition au pouvoir se révèle une certaine cohésion, une union et communion. En effet, plus question de majorité mais dorénavant du FCC. C’est ainsi qu’il nous semble que toutes les décisions prises dans l’isolement demeurent d’abord un grand secret avant qu’elles ne soient divulguées par ceux qui sont jugés compétents en communication politique par leur camp, Alain ATUNDU et l’homme de MENDE. Cependant, il ne s’agit pas de toutes les circonstances que MENDE se voit dicté le contenu de la communication à transmettre à la population. Dans bien des cas, au vu des multiples prestations, MENDE nous semble libre de se forger ses propres idées pour défendre son camp. En ce qui concerne le camp de l’opposition, il s’avère que la communication n’est pas entre les mains d’une seule figure qui ne jouit pas d’un libre arbitre dans les stratégies de communication à émettre à l’endroit de la population. Cet état de choses fait à ce que la communication politique de l’opposition nous semble être très peu structurée....

    RESUMER
    Le présent travail a porté sur les défis de la communication politique et le discours de la majorité présidentielle actuelle majorité parlementaire, étant donné que cette discipline est devenue aujourd’hui une question transversale à tout politique, notamment pendant la période des campagnes électorales. C’est ainsi que le sujet de cette recherche s’intitule de manière que voici : « Le défi de la communication politique en république démocratique du Congo, une vue panoramique des discours de la majorité présentielle et de l’opposition ». En référence à nos hypothèses de travail, et en rapport avec les résultats, nous les confirmons. En donnant l’état des lieux de la communication politique en République Démocratique du Congo, il convient d’abord de noter qu’en dehors de la catégorie des porteparoles et communicateurs de certains grands hommes politiques congolais, nous avons constaté que la plupart des porte-paroles et communicateurs politiques se recrutent parmi les membres des partis. Ils sont généralement démunis et ne disposent pas des moyens conséquents que ça soit sur le plan professionnel que sur des connaissances en science politique, pour convaincre et conquérir les confiances de leurs cibles et d’atteindre leurs objectifs dans un pays sous-continent. Parlant du premier camp qui est celui de la majorité, bien évidemment au sein de la coalition au pouvoir se révèle une certaine cohésion, une union et communion. En effet, plus question de majorité mais dorénavant du FCC. C’est ainsi que toutes les décisions prises dans l’isolement demeurent d’abord un grand secret avant qu’elles ne soient divulguées par celui qui est jugé compétent en communication politique par son camp, l’homme de MENDE avec son équipe...

    AMELIORATION
    Rien à signaler

    AUTRES DETAILS
    2018-2019 Licence Lettre I.S.I.M (MULOLWA) LUBUMBASHI


    AUTEUR
    Mbangu Tshikuta Paul

    REMERCIEMENT
    A notre père MUSHID A MUSHID Lebeau pour tous les biens-faits. A notre courageuse mère KAZEMBE KAPELE Christine pour tous les biens-faits. A notre grand-frère MUKAZ A MUSHID Jean-Claude pour tous les biens-faits.


    TOP 5 DANS LE DOMAINE


    sdf (Lettre) Par Alberto Luvo Alve 2017-2018
    978 Vu(s) 10 Critique(s)
    De la crédibilité des médias traditionnels en période électorale (Cas de la Radio Télévision Manika) (Lettre) Par Kon Anny 2018-2019
    387 Vu(s) 1 Critique(s)
    LA COUVERTURE MEDIATIQUE DU ROLE DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES (UE et UA) DANS LE PROCESSUS ELECTORAL DE DECEMBRE 2018 EN RDC PAR LES QUOTIDIENS L’AVENIR ET TEMPETE DES TROPIQUES. (Lettre) Par Mpiana Katomba Billy 2018-2019
    336 Vu(s) 0 Critique(s)
    Analyse critique de l'encadrement des stagiaires des SIC dans des chaînes de radio et télévision Cas de la Radio Phœnix-Université (Lettre) Par Espoir Ndeshi David 2018-2019
    211 Vu(s) 0 Critique(s)
    Du respect de la deontologie proffessionnelle des journaliste dans une entité urbaine (cas des medias de kolwezi) (Lettre) Par Banza Mayuba Gloire 2018-2019
    204 Vu(s) 0 Critique(s)