• Retour
  • A PROPOS DU TRAVAIL

    SUJET
    ELECTIONS ET PARTICIPATION POLITIQUE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO. Regard sur la ville de Lubumbashi

    PROBLEMATIQUE
    Quel serait l’apport des élections de 2006 et de 2011 à la participation politique en RDC ? Telle est notre centrale. Questions secondaires du travail : - Quels seraient les comportements et actions que mènent les dirigeants élus aux élections de 2006 et 2011 ? - Quel serait l’impact de la participation des citoyens au vote en RDC ?

    HYPOTHESE
    Face à cette préoccupation, nous pouvons répondre que l’apport des élections à la participation politique serait un atout de la démocratie dans la mesure où l’élection est l’un des meilleurs mécanismes de participation politique et un principe démocratique, où l’on voit l’existence des plusieurs partis politiques, les syndicats, les mouvements citoyens, la société civile etc. Qui sont les institutions par excellence par lesquelles le peuple participe à la vie politique. Et faisant contribuer à l’intégration dans la communauté nationale, et donc à leur participation politique. Les élections en RDC ne constituent pas un moyen crédible des promotions des alternances démocratique et politique, dans la mesure où les consultations électorales se soldent généralement par des contestations parfois violentes que l’on justifie par les lacunes qui auraient entachées leur déroulement. N’entend-on pas dire souvent des acteurs s’écrier : c’est « apparence trompeuse des élections», c’est le «désordre » on a volé nos voix, « notre victoire » c’est un « cambriolageélectoral », ce sont des « élections sans transparence » etc...

    RESUMER
    Après une large tour d’horizon sur ce travail que nous avons intitulé « Election et participation politique, regard sur la République démocratique du Congo », nous voici arrivé au moment le plus déterminant de notre recherche. Pour bien analyser ce sujet, nous avons fait recours à l’interrogation qu’il suscite dans bien de congolais, en l’occurrence la question mettant en exergue l’apport des élections à la participation politique. Question que nous avons trouvé juste, puisque permettant d’apprécier l’apport des élections organisées en 2006 et en 2011, considérant que la participation à la vie politique est un droit politique fondamental. Il a pour objet l’association des citoyens à la gestion des affaires de la cité et bénéficie d’une protection constitutionnelle. Plus qu’un droit, il s’agit d’un pouvoir reconnu aux citoyens pour leur permettre de désigner souverainement ceux qui doivent les représenter et agir en leurs lieux et places. Nous tenons à faire remarque que les élections de 2006 et 2011 n’auraient favorisées la participation politique en RDC car nous assistons à des pratiques que nous pouvons considérer comme obstacle à cette dernière. En effet, la période de la campagne électorale a été marquée par de multiples incidents tels que des atteintes aux libertés publiques, notamment la liberté d’expression, la liberté de réunions, allégations des candidats, restrictions et entraves à la liberté de la presse. Il est à retenir que ces élections ont bien et bel été l’émanation de la volonté des puissances occidentales car malgré la crise politique qui a suivie, elles sont reconnue Joseph Kabila comme président élu. En considérant l’apport des dirigeants issu de ces élections à la participation politique des citoyens, nous pensons que ces dirigeants n’ont pas travaillé pour le compte de la population qui les a élus, mais au contraire pour leur propre poche, ce qui explique la situation dans laquelle se trouve la population congolaise à ce jour. Ces élections ont manqué la crédibilité....

    AMELIORATION
    Rien à signaler

    AUTRES DETAILS
    2017-2018 Graduat Science Sociale Unilu LUBUMBASHI


    AUTEUR
    Ngodja Besolo Jean-bosco

    REMERCIEMENT
    Nous remercions aussi tous ceux, d’entre frères et sœurs, cousins et cousines, neveux et nièces, qui ont mis leurs temps à profit en nous prodiguant des conseils ou en nous soutenant moralement, il s’agit de : Justin DINSANGA, Jean Willy BASA, Espérant BOSONGO, Lundi MPEMBE, Adomer BASA, Isaac BOOMA, Adamo BASA, Epeduroi BAMPEMBE, Confiance BASA, Hitshi BAMPEMBE, DINKOMA, Bazin BOTUMBA, ERINGO, TELE NDJALE,JAPONAIS, ENDRO, JOLIE, Chadel DJESE, CALINE, EBADJE,DIDJO,FABIEN,… A vous que je ne cesse jamais d’oublier et grâce à vous que sentais écarter du nom d’un enfant seul.


    TOP 5 DANS LE DOMAINE


    L’ORGANISATION RÉGULIÈRE ET LE FINANCEMENT DES ÉLECTIONS EN AFRIQUE : CAS DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE ET DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO (Science Sociale) Par Makanyaka Yunusa Ahmed 2018-2019
    829 Vu(s) 0 Critique(s)
    Dialogues politiques et résolution des conflits en République Démocratique du Congo (Science Sociale) Par Sebatien Kasongo Sébastien 2017-2018
    744 Vu(s) 0 Critique(s)
    CONTRAINTES A LA REALISATION DES ASSIGNATIONS PAR LA DGRAD/SUD-KIVU (Science Sociale) Par Raha Sirikupata Raha 2018-2019
    685 Vu(s) 0 Critique(s)
    PROBLEMATIQUE DE L ’ADMINISTRATION DES QUARTIERS EN MILIEU URBAIN : CAS DES QUARTIERS DE LA COMMUNE DE KADUTU DE 2011 à 2019 (Science Sociale) Par Biluge Mupenda Gentil 2018-2019
    490 Vu(s) 0 Critique(s)
    Administration provinciale et sécurité alimentaire dans la province du haut Katanga (Science Sociale) Par Ngokaci Kasonda Nkulu 2018-2019
    482 Vu(s) 0 Critique(s)