• Retour
  • A PROPOS DU TRAVAIL

    SUJET
    Interaction galvanique Co2O3 -CuFeS2 en présence du carbone actif lors de la lixiviation en milieu acide sulfurique

    PROBLEMATIQUE
    En interaction galvanique ; la dissolution de minerais sulfurés en particulier de la chalcopyrite, génère une couche de passivation dépendant de son potentiel de repos ainsi, plusieurs études ont été diligentées dans le but d’établir une relation entre le potentiel et le rendement de lixiviation. Comme il est connu que le rendement de lixiviation en milieu sulfate est fonction du potentiel (Nicol and Lazaro, 2002). La majeure partie de produits qui se forment dans la lixiviation de la chalcopyrite contiennent le soufre et sont considérés comme responsable du faible transfert des électrons des ions de l’interface solide-liquide vers le milieu réactionnel lors de l’oxydation (Dutrizac ,1981). La réaction d’échange électronique entre deux minéraux conducteurs est un phénomène connu, d’autant plus que lors du contact de ces deux minéraux en milieu acide sulfurique, il se forme un couple galvanique. Ce faisant, le minerai à potentiel faible se corrode comme une cathode et sera le siège d’une réaction de réduction du couple et le minerai ayant un potentiel élevé sera le siège d’une réaction d’oxydation (anode). Il sied de noter que cette interaction accélère ou retarde la dissolution de minerais en milieu sulfurique selon qu’il s’exerce une forte collision entre particules. (Dutrizac et al. ,1971)....

    HYPOTHESE
    De ce fait, dans ce présent travail, il sera question de définir les mécanismes réactionnels et les conditions opératoires qui permettront d’optimiser la mise en solution simultanée du cobalt trivalent de l’hétérogénite et du cuivre de la chalcopyrite par intervention d’un élément a forte propriété conductrice d’électrons.

    RESUMER
    L’objectif de ce travail était d’étudier l’interaction galvanique CuFeS 2 -Co 2 O 3 favorable à la réduction-solubilisation du cobalt cobaltique et au cuivre de la chalcopyrite en milieu acide sulfurique. L’échantillon du minerai contenant l’hétérogénite était essentiellement sous forme d’oxyde de cobalt III nécessitant l’apport d’un réducteur pour sa mise en solution pendant que celui de la chalcopyrite nécessitait une oxydation. Les tests de lixiviation étaient réalisés sur les échantillons de chalcopyrite (Kipushi) et hétérogénite (Twilezembe) titrant respectivement 31,28% cuivre et 0,59 %.cobalt La première série d’essais a consisté à montrer l’hypothèse de la faible solubilisation de l’hétérogénite suite à sa forte proportion en Cobalt III et celle de la chalcopyrite attribuée à la formation de produit de réaction qui inhibent la surface et ralentissent la réaction de mise en solution du cuivre. Ces essais ont été réalisés sur l’échantillon de l’hétérogénite et chalcopyrite en milieu acide seul. Les tests de lixiviations réalisés à une concentration d’acide de 75g/L et une agitation de 600 trs/min ont conduits aux rendements de solubilisation de cuivre (chalcopyrite) et du cobalt (hétérogénite) respectivement de 5,94% et 47,15%. La deuxième série d’essais réalisés sur le mélange d’échantillon de chalcopyrite-cobalt oxyde (III) en présence du carbone. Les tests de lixiviation réalisés sur ce dit mélange ont montré que l’agitation et la température étaient des paramètres importants qui permettaient une diffusion rapide des ions Fe 2+ / Fe 3+ et renforçant ainsi l’action du carbone comme catalyseur. Les tests réalisés en variant la masse du carbone ont donné de meilleurs résultats à 3,7 g de carbone avec comme rendement de solubilisation de 36,42% pour le cuivre et 94,42 6% pour le cobalt. Les tests sur l’influence de la température ont montré que l’élévation de la température facilitait la solubilisation de cuivre sulfure et du cobalt cobaltique, les meilleurs rendements ont été obtenus à la température de 70 °C avec comme rendement de 39,70 pour le cuivre et 99,98% pour le cobalt. Lors des essais étudiant l’influence du pH, il été constaté que ce dernier, n’influe pas trop sur la solubilisation et le meilleur rendement a été obtenu à un pH de 1,5, avec 96,80% pour le cobalt et 32,91% pour le cuivre...

    AMELIORATION
    Rien à signaler

    AUTRES DETAILS
    2018-2019 Licence Polytechnique Unili likasi


    AUTEUR
    Kembia Mukola Clomi

    REMERCIEMENT
    L’artisan n’a-t-il pas plus de valeur que l’œuvre qu’il réalise ; puisque lui seul pouvait annuler sa réalisation, et même au final décider de sa destruction. Je dédie ce travail : A toi mon Dieu, Maître des temps et des circonstances pour tes providences combien grandes et opportunes que tu ne cesses de manifester à notre humble personne. A toi mon père, Antoine ILUNGA MWALABA et à toi ma Mère, Jeannot MUSUNE NDJIBU, Vous qui avez été les instruments du Créateur pour donner la vie à un être dont l’évolution vous a exigé d’énormes sacrifices, souvent même de privations de vous-mêmes pour le satisfaire. A vous mes frères et sœurs Tancile NANGA BASHALA, Aurelie KABADI BULANDA, Gael KIBAMBE SHAMBUYI, et Junior ILUNGA MWALABA pour votre soutien et encouragement. A vous mes neveux et nièces : Audrey KADIMBANI KIBALE, Rayan KIBALE, Gradi ILUNGA MWALABA, Gad Jean Felix. A mon beau-frère KIBALE KIBENDE, et à mon cousin KABADI Paupol pour les conseils et soutien. Aux familles KYUNGU MUTUMBA et MBUYI MUTAMBA pour l’hospitalité et l’amour témoigné à ma personne pendant les durs moments estudiantins. A toi ma future épouse que le mystère cache encore la face.


    TOP 5 DANS LE DOMAINE


    DIMENSIONNEMENT D’UN VARIATEUR ELECTRONIQUE DE VITESSE D’UN MOTEUR A COURANT ALTERNATIF TRIPHASE (Polytechnique) Par Jack Butshe Jack 2015-2016
    547 Vu(s) 0 Critique(s)
    CONTRIBUTION A L’ETUDE DE L’INFLUENCE DU RATIO CUIVRE/COBALT CONTENUS DANS UN MINERAI CUPRO-COBALTIFERE SUR LA QUALITE DES ALLIAGES PRODUITS LORS DE LA FUSION REDUCTRICE. (Polytechnique) Par Tshipeshi Makina Heritier 2016-2017
    493 Vu(s) 0 Critique(s)
    « Influence des différents collecteurs (SIBX, PNBX, PAX et TLQ) sur les performances de flottation des minerais sulfurés de Kamoto » Cas du concentrateur de Kamoto (Polytechnique) Par Lumuna Kalolo Christian 2018-2019
    413 Vu(s) 0 Critique(s)
    ELIMINATION DES PARTICULES SOLIDES EN SUSPENSION DANS UNE SOLUTION DE LIXIVIATION PAR LAVAGE AU DILUANT (Polytechnique) Par Sabin Mulumbu Sabin 2016-2017
    363 Vu(s) 0 Critique(s)
    Optimisation du procédé de purification par précipitation sélective de la solution cobaltifère aux usines de Luilu (Polytechnique) Par Katanga Tshiyamba Nancin 2018-2019
    258 Vu(s) 0 Critique(s)