• Retour
  • A PROPOS DU TRAVAIL

    SUJET
    A PROPOS DE L’ACTION GEOLOGIQUE DE L’EAU SOUTERRAINE.

    PROBLEMATIQUE
    1. Comment les eaux souterraines jouent les rôles fondamentaux de vecteur et solvant en vue de générer des modelés particuliers dans des conditions géodynamiques bien précises ? 2. Comment les eaux souterraines contrôlent la migration, l’accumulation et le piégeage hydrodynamique du pétrole ? 3. Quel serait le lien entre les processus physico-chimiques ayant lieu dans l’environnement hydrologique souterrain et la genèse des minéralisations à valeurs économiques ?

    HYPOTHESE
    En effet, Il existe très peu de processus géologique qui ne se déroulent pas en présence d’eaux souterraines. Il existe donc une interrelation étroite entre les systèmes d’écoulement des eaux souterraines et le développement géomorphologique des formes de relief, que ce soit par des processus fluviaux et des processus glaciaires, ou par un développement de la pente naturelle. L’eau souterraine est le contrôle le plus important sur les développements des environnements karstiques. Les eaux souterraines jouent un rôle dans la concentration de certains gisements minéraux, dans la migration et l’accumulation du pétrole ainsi que dans le contrôle des pressions que les fluides exercent dans les mécanismes de faille.

    RESUMER
    Le présent travail intitulé « à propos de l’action géologique de l’eau souterraine» a repris une synthèse bibliographique intéressante afin de comprendre le rôle fascinant que joue l’eau souterraine dans le déroulement des processus géologique tant en amont qu’en aval. Alors en ce qui concerne les interactions eau souterraine-processus géologique, les points saillants ci-après sont à retenir : (i) Eau souterraine et géodynamique externe : dans la géodynamique externe, l’eau souterraine joue ses deux rôles fondamentaux de vecteur et de solvant. Dans son rôle de solvant, l’eau souterraine a joué au cours des temps géologiques un rôle dans la mise en solution des minéraux. Selon leur solubilité et/ou leur rapidité d’altération, la surface terrestre va évoluer à une vitesse plus ou moins perceptible à l’échelle humaine. Ainsi, un seul épisode de pluie sur un diapir salé en zone aride va produire des modifications instantanées de la morphologie, un écoulement d’eau rapide dans des gypses va provoquer des effondrements sensibles à l’échelle annuelle, la karstification des calcaires et dolomies va être tout juste perceptible à l’échelle humaine et l’altération des roches endogènes va se faire avec des effets morphologiques visibles à l’échelle pluriséculaire. (ii) Eau souterraine et pétrole : dans les gisements de pétrole, les hydrocarbures (huile et gaz) expulsés des roches mères (où ils ont générés) par la pression lithostatique, migrent vers la surface en remplaçant l’eau plus dense dans les pores des roches, jusqu’à ce qu’ils rencontrent un piège, la roche réservoir couverte par une roche peu perméable (argileuse ou compacte), dans une configuration géométrique favorable (biseau, dôme anticlinal, coin de faille...). Pétrole et gaz subissent un entraînement par l’écoulement latéral des eaux souterraines ; à leur différence de densité et de viscosité près, ils obéissent aux mêmes lois d’écoulement que l’eau. Cependant, la migration des hydrocarbures est un phénomène lent et la circulation d’eau souterraine peut modifier la taille des vides de la roche. (iii) Eau souterraine et gîtes minéraux : tant dans le domaine des grands bassins sédimentaires que dans celui de l’hydrothermalisme, l’eau souterraine est le vecteur des minéralisations...

    AMELIORATION
    Rien à signaler

    AUTRES DETAILS
    2018-2019 Graduat Science Pure Unikin Kinshasa


    AUTEUR
    Mayala Nderya Moise

    REMERCIEMENT
    A l’éternel DIEU très haut, source de toute vie et toute intelligence.


    TOP 5 DANS LE DOMAINE


    OPTIMISATION DE LA DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS A KINSHASA PAR L’APPROCHE MONOMODALE CAS DU RESEAU DE COBIL-RDC (Science Pure) Par Mukeba Mukendi Gael 2015-2016
    615 Vu(s) 0 Critique(s)
    L'étude comparative des calcaires à minéraux noirs des gisements de Kakanda-Nord et Kakanda-Ouest : Cartographie-Pétrographie-Métallogenie et radiometrie. (Science Pure) Par Monji Kangombe Andrea 2018-2019
    439 Vu(s) 0 Critique(s)
    Pétrographie, minéralogie et metallogenie du gisement de kamoto zone 5 niveau 535 (Science Pure) Par Ngoy Gaston Marcus 2017-2018
    374 Vu(s) 0 Critique(s)
    CONTRIBUTION A L’ETUDE GEOLOGIQUE DU GISEMENT DE DISELE NORD. (Science Pure) Par Kabanshi Kunda Jonathan 2016-2017
    365 Vu(s) 0 Critique(s)
    Évaluation de la contamination en éléments trace métalliques (ETM) des sols de berge des rivières lubumbashi, kalubwe et kamalondo (Science Pure) Par Muhemedi Salumu Serge 2017-2018
    342 Vu(s) 0 Critique(s)