Ce contenu est entièrement gratuit

ANALYSE DES PRINCIPES GENERAUX DE LA REPRISE DES PILIERS AVEC REMBLAYAGE HYDRAULIQUE CIMENTE DANS LA ZONE 3 DE LA MINE DE KAMOTO

Par MWANZA INEZA Emmanuel

Connectez-vous   pour obtenir le contenu
Bibliothèque Bibliothèque Publique
Domaine Mines
CatégorieMémoire
Date de publication24 Jun 2021
Nombre de vues103
Autres DétailsCe travail que j’ai l’honneur de vous présenter sanctionne la fin de mes études universitaires en sciences appliquées, en vue de l’obtention du grade d’Ingénieur Civil des Mines. Conscient de l’enrichissement scientifique et intellectuel dont je suis bénéficiaire, je ne peux que remercier dans les lignes qui suivent tous ceux qui ont contribué.
Je voudrais exprimer ma profonde gratitude au Professeur Docteur Ingénieur Civil KALENGA KAUNDE KASONGO Jimmy de la Faculté Polytechnique de l’Université de Lubumbashi, pour m’avoir soutenu et guidé tout au long de ce travail de fin d’études universitaires. Son support, ses directives et sa disponibilité ont grandement contribué à l’achèvement de ce travail.
Ma reconnaissance s’adresse également à l’Ingénieur Civil NZWEBA NGOSA Patrick pour la codirection de ce travail et l’intérêt porté à mon sujet de mémoire, aux Ingénieurs Civils :
Antonio KANDURI, Anasthas NKANDU, Marc MPOYO

L’exploitation minière dans la partie plateure de la mine souterraine de KAMOTO se fait par la méthode des chambres et piliers. Cette méthode laisse une partie des minerais pour assurer la stabilité du toit, cela crée une diminution de la récupération. Une proposition a été faite à la mine de KAMOTO pour maximiser sa production, d’utiliser la méthode de chambres et piliers avec reprises des piliers à 80% dans la zone 3 après un remblayage hydraulique cimenté des chambres primaires. La zone 3 fait frontière avec la zone effondrée, une étude de stabilité des piliers rocheux et des piliers cimentés s’impose.
Pour étudier la stabilité des piliers rocheux, nous avons utilisé 4 méthodes analytiques des dimensionnements des piliers qui donnent le coefficient de sécurité. Dans ces méthodes, seule la méthode d’Obert-Duval a présentée des valeurs presque réalistes.

Commentaires (0)

Connectez-vous   pour commenter

Aucun commentaire pour l'instant

Contenus du même domaine