Ce contenu est entièrement accessible après abonnement à la bibliothèque

l’analyse du cycle d’exploitation et la performance d’une entreprise industrielle. Cas de la Brasimba

Par KABALA MWIYANDE

Connectez-vous   pour obtenir le contenu
Bibliothèque Bibliothèque Publique
Domaine Marketing & Commercial
CatégorieMémoire
Date de publication24 Dec 2021
Nombre de vues208
Autres Détails

Nous voici au terme de notre travail scientifique qui porte sur l’analyse du cycle d’exploitation et la performance d’une entreprise industrielle. Cas de la Brasimba. C’est des raisons pragmatiques ou empiriques que notre choix était porté sur la brasserie simba comme notre champ d’investigation.
Notre question de recherche était de savoir Comment se comportent les indicateurs financiers significatifs de la BRASIMBA ?
L’hypothèse retenue était que les indicateurs financiers significatifs de la BRASIMBA seraient positifs durant toute la période de notre observation et seraient capable de couvrir toute les dettes à l’échéance et faire face aux engagements à court, moyen et long terme
Les facteurs qui expliqueraient cette capacité seraient la réalisation de la rentabilité satisfaisante, la présence d’une trésorerie positive, l’augmentation du fonds de roulement et la diminution du besoin en fonds de roulement
Pour vérifier cette hypothèse, nous avons recouru à l’approche quantitative avec les entretiens semi directives et la recherche documentaire pour récolter les données.
L’analyse statistiques et le model de régression avec le logiciel GRETL nous ont aidé à analyser les données.
Les résultats de cette étude montrent que certains facteurs qui sont à la base d’un bon comportement des indicateurs financiers significatifs de la brasimba ne résultent pas uniquement d’un défaut d’allocation de facteurs de production mais de l’efficacité x selon la théorie développée par LEIBENSTIN ; 1978.
La situation financière de la brasimba est bonne car elle est en mesure de financer un surcroit de dépenses sans recourir aux engagements extérieurs, ce phénomène pousse l’entreprise à réaliser une rentabilité de 74 % pour l’année 2014, 63% pour l’année 2015 et 87% pour l’année 2016. Soit une performance dans la détermination des comportements des indicateurs financiers significatifs pour la pérennité de la brasimba
Néanmoins cette étude présente quelques limites qui ouvrent les perspectives dans le futur :
- Du point de vue méthodologique, cette étude se limite à l’approche quantitative avec les entretiens semi directifs et la recherche documentaire. Nous pensons que d’autres recherches plus approfondies peuvent enrichir nos résultats avec une approche qualitative en faisant les études longitudinales.
- Du point de vue théorique, cette étude s’est inspirée à la théorie contextualiste et la théorie de contingence, elle peut être complétée par la théorie de jeu d’acteur pour comprendre les interactions entre les différentes parties prenantes.
- Du point de vue de l’analyse, cette étude a utilisé l’analyse statistique et la logiciel GRETL et d’autres chercheurs peuvent l’enrichir en utilisant la chaîne de valeur portée pour la performance des autres entreprises minières.
En effet nous présentons les perspectives de recherches futures de la manière ci-après :
• Pourquoi la trésorerie n’est pas capable de rembourser les dettes à court terme dans une entreprise minière ?
• Comment se comporte les indicateurs de performance de la brasimba?
• Quel est le rôle des indicateurs financiers principaux sur la solvabilité de la brasimba ?

Commentaires (0)

Connectez-vous   pour commenter

Aucun commentaire pour l'instant

Contenus du même domaine