Ce contenu est entièrement accessible après abonnement à la bibliothèque

« l’étude comparative de l’impôt direct et indirect sur la maximisation des recettes publiques cas de la DGI/DPI Katanga de 2012 à 2016

Par Nacky

Connectez-vous   pour obtenir le contenu
Bibliothèque Bibliothèque Publique
Domaine Economie
CatégorieTFC
Date de publication19 May 2022
Nombre de vues249
Autres Détails

Nous voici arrivé au terme de notre travail dont l’objet d’étude est : « l’étude comparative de l’impôt direct et indirect sur la maximisation des recettes publiques cas de la DGI/DPI Katanga de 2012 à 2016 ».
En effet, notre étude a tourné autour de deux questions essentielles à savoir :
 Entre l’impôt direct et indirect lequel contribue plus à la maximisation des recettes publiques ?
 Comment les contribuables lushois se comporte-t-il face à l’acquittement de l’impôt ?
Nous avons émis les hypothèses suivantes : que l’impôt indirect pourrait contribuer plus que l’impôt direct à la maximisation des recettes publiques. En ce qui concerne la deuxième préoccupation, nous avons dit que les contribuables et les PME dans tous les systèmes fiscal du monde, aurait toujours en un comportement peu scrupuleux quant au paiement des impôts, ce qui s’explique aussi dans le chef des contribuables. Ils usent de la fraude fiscale pour échapper au paiement des impôts ce qui ne favorise pas du tout la maximisation des recettes publiques, a cela s’ajouterait aussi une gestion irrationnelle des exonérations et de trafic d’influence du fait que tel ou tel autre ont un quelconque lien avec telle ou telle autre autorité du pays ou de la province.

Commentaires (0)

Connectez-vous   pour commenter

Aucun commentaire pour l'instant

Contenus du même domaine