Ce contenu est entièrement gratuit

Étude comparative de l'impact des méthodes RAP et CAF sur la stabilité de la mine de kinsenda.

Par Losaladjome Mboyo Hervé

Connectez-vous   pour obtenir le contenu
Bibliothèque Bibliothèque Publique
Domaine Mines
CatégorieMémoire
Date de publication26 Jun 2021
Nombre de vues103
Autres DétailsNos remerciements s’adressent au Pr. Dr. Ir. Jimmy KALENGA, directeur de ce travail, pour sa disponibilité, ses directives ainsi que son attention.
Nous remercions également le CT Michel SAMBULA, d’avoir accepté de co-diriger ce travail. Ses remarques et corrections nous ont été profitables.
Nos remerciements s’adressent aussi à l’Ir. Best TSHISUMPA pour son accueil et son hospitalité, à l’Ir. Antoine KISOKA pour sa disponibilité, son encadrement et pour les différents échanges fructueux que nous avons eus ainsi qu’à l’Ir.Djo KASONGOSHI.
Nous tenons à remercier l’ensemble du corps professoral de la Faculté Polytechnique de l’UNILU, plus précisément ceux du département des Mines, nous citons en particulier les Pr.
Freddy BOKWALA, Pr. Flory KISEYA, Pr. Bilez NGOY ainsi que l’Ass. Junior MBUYA pour leur encadrement et leur formation.

Ce présent travail porte sur l’étude comparative de l’impact des méthodes RAP et CAF sur la stabilité de la mine de Kinsenda, située dans le sud de la province du Haut- Katanga, dans le territoire de Sakania, à environ 120 km de Lubumbashi, en République Démocratique du Congo.
Cette étude s’est articulée autour de la modélisation et de simulations numériques de la partie Ouest du gisement en plateure de Kinsenda, entre les niveaux 150 et 310 ML, dans le but de dégager les points forts et les points faibles de ces deux méthodes d’exploitation par rapport à la stabilité. Pour atteindre cet objectif, le code de calcul aux éléments finis, PHASE 2 nous a permis de mener à bon port les différents calculs et l’interprétation des résultats.

Commentaires (0)

Connectez-vous   pour commenter

Aucun commentaire pour l'instant

Contenus du même domaine