Ce contenu est entièrement gratuit

Optimisation de la consommation en chaux du circuit cobalt par lixiviation secondaire des produits de purges des mélangeurs de pilotage (Cas des US)

Par Ingénieur Josué Ngongo • Bibliothèque : Bibliothèque PubliqueMétallurgie • TFC • 2023-08-23 • 227 vue(s)

RESUME
Ce travail propose les résultats d’une étude menée sur la réduction de la consommation en 
chaux du circuit cobalt des Usines de Shituru. Il présente les résultats des analyses effectuées 
sur la lixiviation des purges avec la saignée qui alimente habituellement le circuit cobalt des 
US. Les résultats de l’extraction par solvant du cuivre effectués sur le filtrat résultant de la 
lixiviation des purges et de la purification par précipitation sélective effectuée sur la saignée 
des US.
La saignée (habituellement alimenté au circuit cobalt) a été utilisée comme solvant pour la 
mise en solution du cuivre contenu dans les purges (produits pulpés issus des mélangeurs de 
pulpage de la section lixiviation cuivre puis, renvoyé vers l’extraction par solvant du cuivre en 
vue d’y opérer une purification par récupération du cuivre avant que cette solution n’alimente 
le circuit cobalt. Le mélangeur du pulpage de la section lixiviation cuivre utilisé pour la pré-
lixiviation présente cependant un problème, par manque des générateurs de secourt, à chaque 
instant qu’il y’a panne ou coupure de courant, le minerai concentré sédimente au fond du 
mélangeur et conduit à la casse de l’agitateur du mélangeur. Pour pallier à cette difficulté, les 
US procèdent à la purge du mélangeur et entrepose le minerai concentré qui s’y trouvait sans 
projet préalable de retraitement de ces produits en vue d’en récupérer le cuivre qu’ils 
contiennent.
Au départ, la saignée referme en son sein une acidité de 38,44 g/l, une concentration de 1,41
g/l de cuivre, 1,20 g/l de fer, 1,02 g/l de cobalt et 0,28 g/l de manganèse. L’étude de 
précipitation menée sur cette solution a conduit à une consommation en chaux de 80% pour la 
neutralisation de l’acidité de la saignée et 20% pour la récupération d’autres métaux baignant 
dans la saignée.
En procédant par lixiviation secondaire des purges qui referment 5,67% en cuivre et 0,24% en 
cobalt sans ajout des réducteurs et d’acide outre que l’acidité de la saignée puis, en extrayant 
ce cuivre par extraction par solvant du cuivre, l’acidité de la saignée est passé de 38,44 à 17 
g/l et , la teneur en cuivre et en cobalt respectivement à 0,32 et 1,27 g/l, ceci nous a conduit à 
diminuer sensiblement la consommation spécifique du lait de chaux et d’atteindre par la suite 
nos objectifs. 


Autres Détails

Travail défendu en vue de l'obtention du grade d'ingénieur technicien en chimie et métallurgie appliquée


Créer un compte ou Connectez-vous   pour obtenir le contenu

Partager

Commentaires (0)

Créer un compte ou Connectez-vous   pour commenter

Aucun commentaire pour l'instant

Contenus relatifs