Ce contenu est entièrement gratuit

Comment employer au XXIè siècle le concept de puissance en théorie des relations internationales ?

Par Nicodème Ngandwe Mutapa Sese

Connectez-vous   pour obtenir le contenu
Bibliothèque Nicodème Ngandwe Mutapa Sese
Domaine R.I
CatégorieArticle
Date de publication31 Dec 2021
Nombre de vues121
Autres Détails

Résumé
La puissance, en matière internationale, constitue une concept complexe dont il est bien difficile d’user à bon escient. Comment, au-delà de la traditionnelle énumération des facteurs qui la constituent, définir cette notion de manière rigoureuse et a-historique? Définit-elle un principe pertinent de hiérarchisation des États ? Quel rôle est-elle amenée dans les différentes théories du système international ?
Cet article se propose d’esquisser quelques réponses à ces interrogations : à partir d’un essai de définition générale et rigoureuse, il tentera de cerner les limites du concept de puissance, puis le statut de celui-ci dans les modèles explicatifs qui ont cours en théorie des relations internationales. On introduira ensuite les notions de puissance à spectre étroit (acteur atypique présentant une forte capacité à agir dans un champ très spécifique de la scène internationale qui transitoirement lui permet de prendre en défaut les puissances établies) de manière à restituer au calcul stratégique d’intérêt une valeur opératoire ; et l’on conclura sur une conceptualisation originale de la notion de puissance, qui distinguera – un peu comme le fait Clausewitz de la guerre – « l’essence de la puissance » de la « puissance réelle ».

Commentaires (0)

Connectez-vous   pour commenter

Aucun commentaire pour l'instant

Contenus du même domaine