Ce contenu est entièrement accessible après abonnement à la bibliothèque

PROJET DE LA CULTURE DE MAÏS À KINSHASA

Par Emmanuel Ntumba Mundele • Bibliothèque : Groupe d'étude Notre AvenirAgronomie • Article • 2024-05-08 • 33 vue(s)

CONCLUSION GENERALE

L’exploitation de maïs en RépubliqueDémocratiquedu Congoa un grand 

avenir, lorsqu’on sait que tous les atouts existent tant au niveau de la production 

qu’au niveau de la commercialisation. Il a été démontré tout le long de ce travail 

que la réalisation du « projet de production et de distribution de maïs » revêt un 

caractère capital dans le processus de développement économique du pays 

notamment dans la ville province de Kinshasa. La ville est liée à quelques provinces 

grâce à la RN1, facilitant ainsi l’écoulement des produits.

Il est à vocation agricole et la présence des sols alluvionnaires permet d’avoir 

de meilleur rendement. En effet le projet réduit le taux de chômage en générant 

des emplois directs. Il faut souligner que les résultats attendus doivent profiter au 

grand maximum aux producteurs et aux clients et nous sommes conscient que la 

satisfaction de la clientèle constitue l’un des critères de stabilité de la demande. 

Nous devons se mettre à la place des consommateurs pour qu’ils puissent 

approuver le massage surles produits.

Ce projet a exigé des analyses sur plusieurs dispositions ou plans afin de 

définir les moyens à mettre en œuvres pour que les objectifs prévus soient atteints. 

Sur le plan commercial, ses analyses nous ont permis de concrétiser la 

commercialisation des produits et de stabiliser les politiques et les stratégiesà 

adopter. Du point de vue technique, notre analyse reflète sur la technique de 

production envisagée dans le projetet sur les moyens et matériels indispensables. 

Elle nous a permis de connaître en mieux la région à exploiter ainsi que d’élaborer 

un organigramme et un calendrier de mise en place de projet dans le but 

d’organiser et de structurer l’exécution des tâches à réaliser. Sur le plan financier, 

nous avons fixé le montant à prévoir pour l’investissement et la réalisation de notre 

projet. En dernier lieu, les outils et les critères d’évaluation du projet nous 

montrent que notre projet est rentable. En ce moment, il est donc tout à fait normal 

que les producteurs, les acteurs impliqués, les organismes privéset l’État 

coordonnent toutes leurs actions tendant à exploiter le maïs afin de pouvoir 

améliorer l’économie congolaise.


Autres Détails

Prof : Mayembe Bin Mastaki
Contact de l'auteur : 0829791357


Créer un compte ou Connectez-vous   pour obtenir le contenu

Partager

Commentaires (0)

Créer un compte ou Connectez-vous   pour commenter

Aucun commentaire pour l'instant

Contenus relatifs