Ce contenu est entièrement accessible après abonnement à la bibliothèque

image de la femme et écoulement de la bière chez Brasimba

Par ESTHER BULUNGU

Connectez-vous   pour obtenir le contenu
Bibliothèque Bibliothèque Publique
Domaine Marketing & Commercial
CatégorieMémoire
Date de publication28 Dec 2021
Nombre de vues155
Autres Détails

Le présent travail a porté sur « image de la femme et écoulement de la bière chez Brasimba
Le choix de ce sujet est justifié par l’une inquiétude due à un constat amer en ce qui concerne l’utilisation de la femme dans beaucoup d’entreprises commerciale quand il s’agit de faire recours à certaines stratégies pour faire face à la concurrence et augmenter le volume des ventes en vue de réaliser une rentabilité importante capable de couvrir toute les charges.
En effet, avec l’évolution du marketing, on ne se fige pas uniquement à la production mais à vendre avant même de produire. Ceci demande de mettre en œuvre une série des moyens qui permettront d’écouler les produits sur le marché. Nous sommes tous sans ignorer qu’en principe le consommateur n’achète pas assez de lui-même. Il achètera de lui-même s’il y a un effort de vente ; d’où nous recourons à la femme quoique sa place dans la société traditionnelle fût moins importante.
Aujourd’hui, suite aux capacités qu’elle renferme en elle-même, la femme est passée pour être un agent et un support marketing susceptible de faciliter la conquête des marchés.
Compte tenu de ce fait, notre problématique a tourné autour du questionnement que voici :
Quelle serait l’image de la femme sur l’écoulement de la bière Guinness ?
Nous nous posons les questions suivantes :
Et nous avons émis les hypothèses selon lesquelles :
 La femme serait un symbole de la beauté ; dès sa nature elle a une capacité d’attirer la clientèle.
 L’image de l’être féminin influencerait conséquemment la commercialisation de produits de la Brasimba auprès de la clientèle « lushoise » à travers plusieurs formes de médias publicitaires et son apparence.
Et pour réaliser un travail objectif, nous avons utilisé la méthode systémique qui était accompagnée par les techniques ci-après : technique d’observation directe, technique documentaire, technique de questionnaire.

Le travail a une charpente ayant quatre chapitres :
 Le premier chapitre a traité des généralités en rapport avec notre travail. ;
 Deuxième chapitre a été consacré à la présentation du cadre d’étude ;
 Troisième chapitre a gravité au tour de l’image de la femme et l’écoulement de la bière chez Brasimba ;
 Quatrième chapitre a été articulé sur l’enquête managériale.
Tout compte fait, presque toutes les entreprises dans le monde utilise la femme comme une technique commerciale. Les entreprises utilisent la femme dans de différents endroits des ventes, ou dans la gestion des ressources de l’entreprise pour stimuler la demande à court terme auprès des consommateurs, en augmentant les rythmes ou le niveau d’achat d’un produit ou d’un service. La femme est considérée comme une stratégie marketing.
Mais, les techniques de l’utilisation de la femme diffèrent les unes des autres en fonction de la politique commerciale adaptée à chaque production.
Notre hypothèse est donc confirmée, car réellement l’image de l’être féminin influence la commercialisation de produits, en l’occurrence ceux de la Brasimba auprès de la clientèle lushoise.

Commentaires (0)

Connectez-vous   pour commenter

Aucun commentaire pour l'instant

Contenus du même domaine