Ce contenu est entièrement accessible après abonnement à la bibliothèque

la communication marketing d’une entreprise basicole. Cas de la Brasimba

Par KAPEND OLIVIER

Connectez-vous   pour obtenir le contenu
Bibliothèque Bibliothèque Publique
Domaine Marketing & Commercial
CatégorieTFC
Date de publication21 Dec 2021
Nombre de vues234
Autres Détails

Cette étude est intitulé «la communication marketing d’une entreprise basicole. Cas de la Brasimba ».
Pour entreprendre cette étude nous sommes partis de l’observation selon laquelle certains managers de la Brasimba n’ont pas la notion sur la stratégie marketing comme instrument majeur reposant dans les meilleures conditions la vente des produits et la rentabilité pour l’entreprise. Ainsi, notre constat est basé beaucoup plus sur la rareté de certains produits de la Brasimba et voir même la disparition partielle du produit Tembo par manque de communication marketing qui est un élément qui aide le consommateur à connaitre et à entrer en contact avec le produit ; le degré de l’existence des clients et des concurrences obligent toutes les entreprises à porter plus d’attention à la communication marketing pour maximiser leur chiffre d’affaires de peur de fermer les portes pour n’avoir pas atteint les résultats attendus.
Ce phénomène pousse l’entreprise à ne pas réaliser la rentabilité attendue et atteindre ainsi ses objectifs.
Au regard de ces trois dernières années soit 2015 à 2017, nous nous sommes posés la question de savoir : quelles sont les causes de la communication marketing a la brasimba ?
Après avoir parcouru la revue de la littérature, en cherchant les différentes explications théoriques et empiriques sur la question et en incluant les approches théoriques qui cadrent avec l’objet de l’étude, notre question de recherche était construite de la manière suivante : quels sont les facteurs expliquant la faiblesse de la communication marketing des produits simba ?
L’hypothèse retenue était que dans un marché où le client se trouve devant les produits similaires indiqués remplissant les mêmes conditions ou les fonctions. La prise de décision de la fixation de prix contribuerait très largement à l’atteinte des objectifs de la Brasimba et les facteurs qui expliquent la faiblesse de la communication marketing a la Brasimba sont la conjoncture économique qui n’est pas bonne, suivi du faible revenu du consommateur, la rentabilité insuffisante, la présence des invendus, le frein de la part des consommateurs et la décision politique qui est juxtaposée à la décision de gestion des entreprises industrielles.
Pour vérifier cette hypothèse, nous avons recouru à l’approche qualitative avec les entretiens semi directifs et la recherche documentaire pour récolter les données.
L’analyse des contenus et le modèle d’Ishikawa nous ont aidé à analyser les données. Les résultats de cette étude montrent que certains facteurs qui sont à la base de la faiblesse de la communication marketing a la brasimba ne résultent pas uniquement d’un défaut d’allocation des facteurs de production mais de l’efficacité x selon la théorie développée par LEIBENSTEIN en 1978.
Les facteurs qui expliquent la faiblesse de la communication marketing a la Brasimba sont la conjoncture économique qui n’est pas bonne, suivi du faible revenu du consommateur, la rentabilité insuffisante, la présence des invendus, le frein de la part du consommateur et la décision politique qui est juxtaposée à la décision de gestion des entreprises industrielles. Ces résultats confirment nos hypothèses. Néanmoins cette étude présente quelques limites qui ouvrent les perspectives dans les futures :
- Du point de vue méthodologique, cette étude se limite à l’approche qualitative avec les entretiens semi-directifs et la recherche documentaire. Nous pensons que d’autres recherches plus approfondies peuvent enrichir nos résultats avec une approche quantitative en faisant las études longitudinales ;
- Du point de vue théorique, cette étude s’est inspirée à la théorie contextualiste et la théorie de contingence. Elle peut être complétée par la théorie de jeu d’acteur pour comprendre les interactions entre les différentes parties prenantes ;
- Du point de vue de l’analyse, cette étude a utilisé la technique SWOT et la matrice PHESTEL et d’autres chercheurs peuvent l’enrichir en utilisant la chaine de valeurs de porter pour la performance et la meilleure décision de l’opérateur économique Brasimba.

Commentaires (0)

Connectez-vous   pour commenter

Aucun commentaire pour l'instant

Contenus du même domaine